Pourquoi le risque de chute augmente-t-il avec l'âge ?


28 à 35%

des 65 ans et plus vont au moins chuter une fois cette année.
Les chiffres obtenus par Santé Publique France sur la chute chez les personnes âgées montrent que l'on chute plus souvent après 65 ans. Plus l'âge est avancé plus on relève un nombre important de chuteurs. Cette proportion de personnes s'élève alors de 28-35% à 32-42% chez les 70 ans et plus.  


Pourquoi le risque de chute augmente-t-il avec l’âge ?
À 70 ans, on estime qu'il nous reste seulement la moitié de nos muscles. La sarcopénie est une perte généralisée de la masse musculaire qui commence dès 30 ans et s'accentue à partir de 50 ans. De fait, les capacités musculaires sont moins bonnes et des actions de la vie quotidienne sont rendues plus difficiles (se lever, s'asseoir, gainer pour garder l'équilibre, se tenir à une aide, etc.). Cette masse musculaire continue encore et encore de décroître au fil des ans. Cela contribue à rendre la marche moins performante, avec des pas courts, lents, les pieds qui trainent au sol ou se gênent, etc.

D'autres dégénérescences apparaissent aussi, plus ou moins normalement, lorsqu'une personne vieillit (ostéopénie, perte de proprioception, presbyvestibulie, équilibre postural altéré, etc.). Il s'agit de risques prédisposants de chute. C'est à dire que ce sont des évènements internes, des conséquences du vieillissement, qui conduisent naturellement à un risque de chute élevé. Les seniors qui vivent dans un entourage médicalisé tel que dans un EHPAD sont correctement pris en charge en fonction de leurs pathologies pour ne pas aggraver ces risques de chute. En effet, ce sont parfois les mauvaises habitudes installées dans le quotidien du senior qui représentent les plus gros risques de chute.

Agissons !
La Ministre chargée de l'Autonomie Brigitte Bourguignon entend bien agir en proposant un plan anti-chute qui vise à réduire de 20% les chutes à l’horizon 2024. En attendant, des solutions innovantes permettent déjà de diminuer les risques de chutes et de faciliter le quotidien des soignants. Des directrices et directeurs d'EHPAD nous en parlent dans notre magazine de témoignage.

#Domalys #PlanAnti-Chute #Longévité



Le salon Age3 de Lyon c'est bientôt !