Actualités | Le témoignage anti-EHPAD bashing : Monsieur D.

Le témoignage anti-EHPAD bashing : Monsieur D.

02 décembre 2020

Toujours dans une démarche d’anti EHPAD bashing, Domalys poursuit sa quête de revalorisation de ce milieu. Aujourd’hui, nous rencontrons monsieur D., directeur d’un établissement dans le 86, qui nous parle bonnes pratiques et réduction des TMS.


Domalys : Parlez-moi des actions que vous mettez en place pour améliorer le quotidien et le bien-être de vos salariés.


Monsieur D. : Tout d’abord, l’établissement dispose d’une salle Snoezelen, où chaque employé peut venir se ressourcer, se détendre et/ou se reposer. Ensuite, puisqu’on parle de bien-être, un psychologue est à la disposition de l’ensemble des salariés, avec des groupes de paroles réguliers auxquels la direction ne prend pas part, afin que chacun se sente libre de parler comme bon lui semble, puisqu’un psychologue est soumis au secret professionnel.


“Ici, tout est pensé pour réduire au maximum les TMS.”


Domalys : Je suppose donc que, pour vous, le bien-être personnel des salariés est tout aussi important ?


Monsieur D. : Oui bien sûr. Le psychologue n’est d’ailleurs pas là que pour des groupes de paroles. Il est aussi à la disposition des salariés qui souhaitent s’entretenir avec, seul à seul, afin de parler de problèmes plus personnels. Le bien-être personnel des salariés est très important, et ce même dans le cadre du travail. De plus, même si le psychologue est tenu au secret professionnel, il peut informer la direction d’éventuels problèmes personnels d’un salarié, sans entrer dans les détails. La direction doit pouvoir comprendre et aider le salarié dans la mesure du possible, afin qu’il puisse se sentir mieux.


“La direction est toujours à l’écoute de n’importe quelle suggestion ou remarque.”


Domalys : Et en termes de matériel ?


Monsieur D. : Ici, tout est pensé pour réduire au maximum les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) des salariés. Par exemple, nous avons procédé à une installation de rails de plafonds pour mieux manipuler les résidents. De plus, nous avons au sein de l’EHPAD une ergothérapeute à mi-temps, afin que chaque salarié puisse se sentir au mieux, physiquement, au global et durant l’exercice de ses fonctions.


Domalys : Quelle place est laissée à la parole pour les salariés ?


Monsieur D. : Ma porte est systématiquement ouverte, la direction est toujours à l’écoute de n’importe quelle suggestion ou remarque. D’ailleurs, même si on sait qu’il y a parfois un rapport à la hiérarchie qui fait que certains n’oseront pas, on encourage le plus possible à ce que tous les collaborateurs se sentent libres de venir nous faire part de leurs idées ou autre.


Domalys : Et en matière de gestion des conflits ?


Monsieur D. : Comme je l’ai dit, ma porte est toujours ouverte. Chacun est libre de venir me parler d’éventuels problèmes qui peuvent survenir, comme dans n’importe quelle autre structure d’ailleurs, afin de trouver une solution adéquate dans le calme et la sérénité.